Contact

Découvrez en 3 minutes comment Sofie Mus, maman et entrepreneuse, gère l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle

Les entrepreneurs se donnent à 200 % dans ce qu’ils font. Leur activité, ils la vivent comme une passion. Comme Sofie Mus, de Studio Mustique : dans l'épisode 2 de Wondernemen, nous avons rendu visite à cette graphiste qui possède sa propre agence de design. Elle est également mère de 2 jeunes enfants et est constamment à la recherche de l'équilibre entre maternité et entrepreneuriat. « J'ai déjà pleuré parce que je ne m’en sortais plus. » 

Dans son studio de design, Studio Mustique, Sofie Mus conçoit des faire-part de naissance et des invitations de mariage avec une touche personnelle. Elle combine cette activité avec la maternité : elle a 2 enfants en bas âge. « C'est exigeant, admet Sofie en souriant. Comme tous les entrepreneurs, mes journées sont trop courtes. J'essaie de travailler autant que possible pendant les heures productives tout en trouvant du temps pour ma famille. En ayant mon bureau à la maison, la vie professionnelle et la vie privée sont toujours mélangées. Mes clients viennent ici pour un entretien d'accueil ou viennent chercher leurs faire-part. Il n'y a pas de séparation ou de distance physique. Cela m'aide à combiner la maternité et mon activité professionnelle, car je peux ainsi être plus souvent présente pour mes enfants. Mais il n'est pas évident de trouver l'équilibre. » 

Les conseils en or de Sofie Mus

Conseil 1 : Faites appel à une aide complémentaire 

 

« Mon entreprise, c’est moi. Lorsque je ne travaille pas, rien ne se passe. C'est la prochaine étape pour Studio Mustique : faire en sorte que mon entreprise continue de tourner lorsque je m'absente. Pendant mon congé de maternité, j'en ai déjà eu un avant-goût. Une freelance a assuré le suivi de mes projets pendant que je m’occupais de mon nouveau-né. » 


« Quand on cherche de l'aide, toute la difficulté consiste à trouver quelqu'un qui soit complémentaire avec vous. Il est bien sûr tentant de chercher un clone de soi-même, mais il est plus judicieux de chercher quelqu'un qui aime réaliser les tâches que vous faites moins volontiers. » Sofie préfère l’entretien d’accueil avec les clients et la phase de design. « Ça me procure vraiment de l'énergie ! Mais après ce premier concept, il y a toutes sortes de dérivés à réaliser, comme un autocollant pour les dragées ou la carte pour la baby shower. Je ressens que cela me donne un peu moins d'énergie. Je me vois bien confier cette partie de mon travail à un freelance. Avec le client, il pourrait alors y apporter la touche finale. Ainsi, je peux faire ce que j'aime et ce pour quoi je suis douée. Et le freelance pourrait très bien préférer cette touche finale. » 


« Je suis très contrôlante. Je dois donc apprendre à accepter que tout ne se passe pas à ma façon. Mais tant que cela se fait dans un cadre précis, celui que j'ai défini, c'est en ordre. Je dois apprendre à lâcher prise. »  

Conseil 2 : Ne vous contentez pas de travailler DANS votre entreprise, mais travaillez aussi SUR votre entreprise

 

« Engagez un business coach ou trouvez un groupe d'entrepreneurs partageant les mêmes idées que vous, avec lesquels vous pouvez faire un bilan régulier. On apprend énormément des autres, et surtout de ceux qui sont dans un secteur totalement différent. L'an dernier, je me suis adjointe un business coach. Auparavant, je n'aurais jamais cru que je pourrais en avoir autant besoin, ni qu'il me soutiendrait autant. Je le recommande absolument ! » 

Conseil 3 : Prévoyez des moments fixes pour vos enfants, pendant lesquels vous ne travaillez pas 

 

« Je suis assez fière d’arriver à tout combiner depuis quelques années. Parfois, je ne suis qu'à moitié mentalement présente, mais mes fils me voient beaucoup. De la sortie de l'école de l'aîné jusqu'au coucher, je suis avec eux. Je trouve que c’est très précieux. J'ai déjà pleuré parce que je ne m’en sortais plus et que je devais travailler la nuit. Ça peut arriver. Ce n'est pas idéal, mais ça marche. J'essaie de trouver un équilibre, mais souvent, tout se mélange. »


« Je dois apprendre à voir les moments libres comme des moments bien délimités, où je ne réponds pas au téléphone et où je ne consulte pas mes mails. Ces petites démarcations sont utiles, mais ce n'est pas facile. J'ai sous-estimé la difficulté : le travail n'est jamais terminé » 

 

Conseil 4 : Gagnez du temps grâce à des outils d’automatisation 

 

Sofie veut consacrer le moins de temps possible à son administration. Elle utilise donc Teamleader : « Toutes mes factures et mes données clients y sont stockées. Cet outil est aussi lié au système de mon comptable. Mes factures de vente sont donc automatiquement envoyées au comptable, je n'ai rien à faire. Le gain de temps est énorme ! »


« Je travaille parfois sur 30 faire-part de naissance et invitations de mariage différents. J'ai donc besoin d'un outil pour garder une vue d'ensemble de la situation. Comme j'ai un esprit visuel, j'ai choisi l’outil de gestion de projet Asana. Il présente l'état d'avancement de mes projets sur des panneaux clairs et je peux cocher ce qui est terminé. Ma freelance peut aussi voir les projets qu'elle suit grâce à Asana. » 


Un autre gain de temps considérable est la planification automatique de rendez-vous via Calendly : « Fini les parties de ping-pong pour fixer un rendez-vous ! Lorsque je reçois une demande d'un nouveau client, j'envoie un mail contenant toutes les informations sur ma méthode de travail et un lien vers mon agenda. Le client choisit une heure parmi les créneaux horaires disponibles (que j'ai ouverts) et indique sa préférence pour un entretien en direct dans mon bureau ou un appel Zoom. De cette façon, je n'oublie jamais de répondre et je ne rate jamais un rendez-vous. Je ne comprends pas qu’il y ait si peu d'entrepreneurs qui utilisent un tel système, alors que ça facilite tellement la vie ! » 

Conseil 5 : Mettez-vous moins de pression en évitant les délais trop courts

 

« Je suis un peu trop optimiste. Je pense toujours que je vais faire plus que ce qui est possible. C'est un piège dans lequel je tombe tout le temps. J’ai aussi tendance à dire oui à tout. Parfois, je promets à un client que je finirai quelque chose le soir même, tout en sachant déjà que je ne serai pas en mesure de tenir cette promesse. Et ensuite, je dois envoyer un mail à ces clients pour m'excuser parce que je n’y arriverai pas... Je dois vraiment arrêter cette tendance à vouloir faire plaisir à tout prix. Je dois me répéter "dis que ce sera prêt dans 3 jours, et ça conviendra au client". La plupart des gens y réagissent très bien, d'ailleurs. Je n'ai pas de patron qui me dit quand ma journée de travail est terminée, hein. Je suis mon propre patron, et ça a des avantages et des inconvénients. »