Telenet.be

Contenu de votre panier

{{monthlyTitle}}

{{oneTimeTitle}}

Terminer la commande

 
 
 
 

Pourquoi la Belgique est à la traîne en matière de téléphonie IP

 
 
 
 

Bien que l’ISDN soit en plein chant du cygne, la Belgique attend encore la véritable percée de la téléphonie IP. Rob Kurver, Benelux Voice Analyst, esquisse son historique et nous explique pourquoi la Belgique est à la traîne par rapport aux pays voisins.

Maintenant que les fabricants de centrales téléphoniques déplacent aussi leur intérêt de l’ISDN vers l’IP, la disparition totale de l’ISDN n’est plus qu’une question de temps. Rob Kurver, Benelux Voice Analyst, confirme cette tendance : « L’ISDN aura cessé d’exister d’ici dix ans. »

D’énormes différences au sein de l’Europe

Dans certains pays, l’évolution vers la téléphonie IP est en cours depuis très longtemps. Rob : « Sur le plan mondial, l’Australie est chef de file, suivie par les États-Unis et l'Europe. Bien que l’Europe soit un cas totalement à part : les différences entre pays y sont énormes. Comparons la Belgique avec les Pays-Bas, par exemple. Ces derniers présentent le taux de pénétration le plus élevé d’Europe - 1,1 million de licences d’utilisateurs - tandis que la Belgique est sérieusement à la traîne, avec moins de 100.000 licences. »

Différentes raisons

Rob y voit différentes raisons : « Vu la libéralisation tardive du marché des télécoms, l’offre était quasi exclusivement constituée de solutions ISDN. Et tant que l'opérateur téléphonique historique ne propose pas la téléphonie IP, les installateurs continuent à placer des centrales téléphoniques et les entreprises, à opter pour l’ISDN. À cela s’ajoute que les entrepreneurs belges ne sont pas connus pour être des early adopters, et n’étaient donc pas demandeurs. Ces facteurs ont maintenu l’existence du marché ISDN en Belgique durant une période artificiellement longue. »

« Vu la libéralisation tardive du marché de la téléphonie, l’ISDN a été maintenu durant une période artificiellement longue en Belgique. »
Rob Kurver, Benelux Voice Analyst

Le rattrapage a commencé

Avec l’avènement d’opérateurs tels que Telenet, qui misent sur l’IP, l’ISDN a subi des pressions croissantes. Rob : « Nous constatons que la Belgique est en plein mouvement de rattrapage. L’amenuisement du marché de l’ISDN depuis plusieurs années oblige chaque opérateur télécoms à passer en interne de la téléphonie traditionnelle à l’IP. Cette évolution implique d’ailleurs également un changement de mentalité parmi les entrepreneurs : ils se rendent compte que la téléphonie IP fonctionne bien et peut leur épargner des coûts, de sorte que leurs doutes fondent comme neige au soleil. »

Avantages-clients exclusifs

Contrairement à d’autres opérateurs, Telenet Business mise déjà depuis 2004 sur l’IP en tant que protocole sous-jacent pour la téléphonie d’entreprise. Ce choix se traduit par plusieurs avantages-clients exclusifs, comme des frais d’abonnement et d’appels moins élevés.

Regarder aussi