fr

Demander un nouveau nom de domaine

Savez-vous qu’un nom de domaine est compris dans certains produits Telenet Business ? Avant de demander un nom de domaine, mieux vaut donc vous demander ce dont vous avez exactement besoin.

Pourquoi voulez-vous un nom de domaine ?
Comment choisir un bon nom de domaine ?
Bon à savoir
Pourquoi voulez-vous un nom de domaine ?
Comment choisir un bon nom de domaine ?
Bon à savoir
Vous voulez uniquement un nom de domaine pour une adresse e-mail professionnelle ?

C’est possible avec Microsoft 365. Ainsi, en plus de disposer d’une boîte e-mail professionnelle de 50 GB, vous pouvez par exemple aussi enregistrer des fichiers dans le cloud, les partager avec vos collègues et organiser efficacement des réunions en ligne avec Teams.

Vous voulez enregistrer un nom de domaine pour l’utiliser ultérieurement ou enregistrer un nom de domaine pour le lier à un site web ou une adresse e-mail existants ?

Enregistrez-le directement en ligne.

  • Vous avez un abonnement Business Fibernet (S), CLIC (bureau) ou WIGO Business, mais pas encore de nom de domaine ? Suivez ce lien pour enregistrer votre nom de domaine .be gratuit.
  • Vous n'êtes pas client Business Fibernet (S), CLIC (bureau) ou WIGO Business, mais vous voulez enregistrer un nom de domaine supplémentaire ou un nom de domaine avec une extension spéciale (p. ex. .fr, .vlaanderen, .online, …) ? Enregistrez-le via notre site web. Vous pouvez choisir parmi plus de 500 extensions ! Vous y trouverez également une vue d’ensemble de toutes les extensions et des prix.
Confirmer votre nom de domaine

Attention ! Quel que soit le service Telenet Business que vous avez choisi, vous devez toujours confirmer votre nom de domaine avant son enregistrement effectif. Ce mail de validation est envoyé depuis l’adresse reminder@registrant-verification.com. Surveillez votre dossier spam au cas où l'e-mail y atterrirait par accident. Une fois que votre nom de domaine est actif, vous recevrez un e-mail de confirmation. Cela peut prendre plusieurs jours.

Bon à savoir
  • Nous enregistrons toujours le nom de domaine au nom que vous donnez, et pas au nom de Telenet Business. Il peut s'agit du nom d’une personne physique ou d’une entreprise/organisation. Cette personne ou entreprise est alors le propriétaire légal (licensee ou registrant).
  • « www » ne fait pas partie du nom de domaine. Si vous enregistrez « www.votredomaine.be », il devient donc automatiquement « votredomaine.be ». « www » est un sous-domaine placé devant lorsque vous créez une url pour votre site web. Cela ne se passe pas pendant l’enregistrement.
  • Le délai avant que votre nom de domaine soit actif dépend de l’extension de ce nom (p. ex. .be .com .nl ...). Après un enregistrement, vous recevez un e-mail confirmant que vous êtes le propriétaire du domaine. Le domaine est en principe actif. Si vous souhaitez l'utiliser pour votre e-mail et/ou site web, vous devez d’abord configurer les paramètres du nameserver ou les records DNS.

Choisissez un nom de domaine court, efficace et facile à retenir.

  1. Nom de l’entreprise (ou nom de l'association ou nom personnel), car ce nom de domaine sert pour le site web de l’entreprise et pour les adresses e-mail des collaborateurs.
  2. Nom de produit ou slogan : Ceci peut être utile si vous souhaitez créer un site web distinct pour un produit ou une campagne promotionnelle, ou si vous voulez empêcher un concurrent d'enregistrer le nom de domaine et de profiter de vos efforts de marketing et de la notoriété de votre marque.
  3. Quelle extension ? Vous ne proposez vos services qu’en Belgique ? Choisissez alors .be ou .com. Il peut également être intéressant d'enregistrer ‘.eu’ pour avoir une longueur d'avance sur la concurrence. Attention : des conditions doivent être remplies pour certaines extensions (p. ex. edu, jobs, aero).
  4. Évitez les chiffres, tirets ou traits de soulignement : Ces caractères peuvent provoquer de la confusion, en particulier si vous communiquez oralement votre nom de domaine à quelqu’un. Les noms de domaine avec trait d'union sont un peu plus difficiles à retenir, mais peuvent parfois être utiles pour la lisibilité et pour les moteurs de recherche qui reconnaissent les mots séparés par un trait d'union comme des mots distincts.
  5. Attention aux marques commerciales : Avant d’enregistrer un nom de domaine, vérifiez qu’il n’existe pas déjà une marque commerciale et que vous ne violez pas les droits de tiers. Ne le prenez pas à la légère ! Une violation de marque commerciale peut coûter cher à votre entreprise. Il est de votre responsabilité de vous assurer que vous ne violez pas de marques commerciales.
Que ne pouvez-vous pas faire ?

Vous ne pouvez pas enregistrer n'importe quoi comme nom de domaine. Le nom de domaine ne peut pas :

  • être contraire à l'ordre public ou aux bonnes mœurs.
  • être discriminatoire sur la base de la race, de la langue, du sexe, et des convictions religieuses ou politiques.
  • être illicite d'une quelconque autre manière (p. ex. adresses diffamatoires, injurieuses, inconvenantes, menaçantes, trompeuses ou de nature à semer la confusion).

En outre, chaque extension de domaine a ses propres règles. Par exemple, un nom de domaine .be doit répondre aux conditions suivantes :

  • minimum 2 et maximum 63 caractères.
  • toutes les lettres de a à z, les chiffres de 0 à 9 et le trait d'union (-) sont autorisés.
  • ne jamais commencer et/ou se terminer par un trait d'union (-).
  • ne jamais utiliser le trait d'union en même temps aux 3e et 4e positions.
Faute de frappe dans le nom de domaine

Une fois le nom de domaine enregistré, vous ne pouvez plus le modifier. La période d’enregistrement minimale est de 1 an. Vous pouvez ensuite arrêter le nom de domaine. Vous voulez quand même utiliser le nom de domaine correct ? Il faut alors en enregistrer un nouveau.

Caractères spéciaux

vous pouvez choisir un Internationalized Domain Name (IDN) où vous pouvez intégrer des caractères n'appartenant pas à l'alphabet normal (p. ex. caractères accentués). Cela peut être utile si votre nom de marque, de produit ou votre nom propre contient un caractère accentué.

Plusieurs jeux de caractères peuvent être utilisés pour une implémentation IDN. DNS.be par exemple a choisi un jeu qui contient, en gros, tous les accents et symboles utilisés dans les langues néerlandaise, française et allemande. Ce jeu contient d’autres caractères de langues européennes, telles que le suédois, le norvégien et le finnois. Liste de tous les caractères autorisés : ß à á â ã ó ô þ ü ú ð Æ å ï ç è õ ö ÿ ý ò ä Œ ê ë ì í ø ù î û ñ é

Validation du nom de domaine

L'adresse e-mail liée à un nom de domaine avec une extension générique (com, net, org, info, ...) doit être validée une fois. Cet e-mail de validation est envoyé depuis l’adresse reminder@registrant-verification.com. Surveillez votre dossier spam au cas où l'e-mail y atterrirait par accident. Vous ne validez pas votre adresse e-mail ? En voici les conséquences :

  • Lors de l'enregistrement d'un nom de domaine : votre domaine sera enregistré, mais il ne sera pas activé tant que l'adresse e-mail n’aura pas été validée.
  • Lors d’un transfer ou trade de nom de domaine : la procédure de transfer n’aura pas lieu tant que l’adresse e-mail n’aura pas été validée, que vous ayez déjà confirmé le transfert ou non.
  • Mise à jour des coordonnées du déposant : les données ne sont pas mises à jour si l'adresse e-mail n'a pas été validée.
Ajouter un sous-domaine

Le sous-domaine est une variation de votre nom de domaine principal. Le sous-domaine est une solution facile si vous avez plusieurs applications internet ou sites web, comme un webshop ou un système de clientèle. Vous pouvez alors créer un sous-domaine : shop.votrenomdedomaine.be ou my.votrenomdedomaine.be, chacun renvoyant vers un endroit différent sur internet.

 

Dans le panneau de contrôle MyCloud (aussi pour le webhosting et Microsoft 365), vous pouvez créer un nombre illimité de sous-domaines via les paramètres du serveur de noms de votre domaine. Accédez à l’onglet Resource records et choisissez Sous-domaines (voir photo).

Domain name grabbing (usurpation de domaine)

Le cybersquatteur est une personne ou une organisation qui enregistre des noms de domaine populaires sur internet, en violant ou non les droits de tiers, dans le but de les vendre. Le cybersquatteur ne prend donc pas le contrôle du domaine parce qu'il veut y placer son propre site web.

Que pouvez-vous faire ? Si vous pouvez faire valoir vos droits sur un nom de domaine qui a été réservé ‘indûment’ par un tiers, vous pouvez vous pourvoir devant la juridiction compétente. Le juge condamnera éventuellement à la restitution du nom de domaine contesté et au paiement d’indemnités.

Reprise d’un nom de domaine ou transfert à un tiers

Un nom de domaine est toujours lié à un titulaire de domaine (ou titulaire de licence). Moyennant l'accord des deux parties, vous pouvez décider de transférer votre nom de domaine à un nouveau propriétaire ou devenir propriétaire du nom de domaine de quelqu'un d'autre.

Le nouveau propriétaire doit alors entamer la procédure de trade (aussi si le domaine est déjà enregistré chez Telenet Business Hosting & Cloud). Il vous sera demandé de fournir les nouvelles coordonnées lors de la demande. Généralement, cette procédure de trade se fait :

  • avec un code d’autorisation (EPP-key que vous recevez de l’actuel propriétaire)
  • en confirmant via un lien dans un e-mail envoyé par le registry ou registraire (p. ex. DNS.be, Ascio.com, etc.) au propriétaire du domaine
  • ou une combinaison des deux.

Une question ou un problème ?

Une question ou un problème au sujet de la demande de votre nouveau nom de domaine ?

Contactez-nous au 09 326 90 94 ou envoyez un e-mail à cloudsupport@telenetgroup.be.

Vous cherchez autre chose ?