Telenet.be

Contenu de votre panier

{{monthlyTitle}}

{{oneTimeTitle}}

Terminer la commande

 
 
 
 
 
 

Sharenting: les cinq plaintes les plus fréquentes des ados

Les parents adorent pavaner avec leurs enfants sur les réseaux sociaux. Mais tous les enfants ne sont pas fans du ‘sharenting’, comme on appelle ces publications. Un adolescent sur cinq demande régulièrement à ses parents de retirer une photo. Voici pourquoi.

#1 “Cette photo est moche”

Les ados se montrent toujours sous leur meilleur jour sur les réseaux sociaux (voire en ajoutant un petit filtre). Acné, dents imparfaites, position peu flatteuse, cheveux mal coiffés… sont autant de choses qu’ils préfèrent ne pas publier. Les adolescents sont par définition soucieux de leur image et en recherche de leur identité, donc ils n’ont aucune envie que ces photos ‘moches’ soient montrées au monde entier. Et dire ‘mais moi je te trouve super sur cette photo’ ne résoudra rien.

#2 “C’est trop la honte”

Eh oui, un jour viendra où cette photo de votre bébé aux allures de bonhomme Michelin ne sera plus du tout craquante. Pour vous, elle le sera toujours, mais pas pour l’enfant sur la photo. À vrai dire, c’est valable pour toutes les photos d’enfance dans des tenues ou situations peu flatteuses.
Lisa (15 ans): “Maman a publié récemment une photo d’un carnaval quand j’étais petite. J’ai une horrible raie de côté et des fringues d’Indien trop bizarres, et il me manque plein de dents. Peut-être que c’était chouette à l’époque, mais là, c’est juste gênant.”

 
 
 
 

#3 “Tous mes amis te suivent”

Toutes les études démontrent que nous sous-estimons le nombre d’amis Facebook. Nous sommes suivis par bien plus de gens que nous ne le pensons. Et parmi ces amis, il y a souvent des amis de votre adolescent, qui ne trouve pas cela anodin, ni agréable.
Lisa (15 ans): “Parfois, mes amies se marrent: ‘Non mais regarde la photo que j’ai vue de toi!’. C’est ma mère qui a encore publié l’une ou l’autre photo de moi bébé. Maman a plein de followers et la moitié sont aussi mes amis, c’est vraiment horrible.”

#4 “Vous n’avez pas demandé ma permission”

Tous les experts, que ce soit en médias ou en éducation, vous le diront: demandez toujours l’autorisation quand vous pratiquez le sharenting. Dès six ans, demandez à votre enfant s’il est d’accord que vous mettiez une photo de lui en ligne. Mais de nombreux parents ignorent ce conseil et considèrent qu’ils publient ce qu’ils veulent sur leur compte. Ce qui n’est pas tout à fait correct, car les enfants aussi jouissent du droit à la vie privée et à l’image. Gregory: “Mon père publie tout le temps des photos et des vidéos sans demander mon avis. Moi, ça me choque, je trouve qu’il devrait demander d’abord si je suis d’accord.” Une autre plainte fréquente dans la même catégorie: être tagué sans avoir été prévenu. Elena: “Quand on va au resto en famille, ma mère prend toujours plein de photos, et puis elle me tague, et tous mes amis peuvent me voir. L’horreur, surtout quand tu es justement en train de mâcher un gros bout de steak.”

#5 “Si je partageais sans autorisation, faudrait voir leur tête!”

Cela ne vous réjouit peut-être pas, mais plus vos enfants grandissent et plus il est important de montrer le bon exemple. Lisa: “Si j’osais publier une photo de maman en maillot de bain, je me prendrais une de ces punitions… Je ne peux pas pointer ma caméra vers elle, qu’elle crie déjà: ‘Ne me filme pas, hein, je suis mal coiffée’. Mais elle, elle ne se gêne pas de publier tout le temps des photos de nous sans nous demander notre avis, y compris des photos de vacances, au bord de la piscine et tout.” Surveiller vos enfants, mais ne pas avoir conscience que vous feriez mieux de publier un peu moins: voilà qui énerve beaucoup de jeunes. C’est le cas de Joni: “Elle a vu toutes les vidéos TikTok que j’ai mises en ligne et elle n’arrête pas de les critiquer. Soit je suis trop provocante, soit je suis ridicule… Mais elle, elle publie les photos les plus débiles de moi bébé. Et quand je lui fais la remarque, elle me répond : ‘Allez, c’est si mignon!’”.

 
 

Logo Offline Deal

Choisissez avec vos enfants
les photos d’eux que vous retirez d’internet
et recevez-les imprimées gratuitement.