Telenet.be

Contenu de votre panier

{{monthlyTitle}}

{{oneTimeTitle}}

Terminer la commande

 
 
 
 
 
 

Comment font les autres parents?

Anne Cornut a cinq enfants entre 9 et 14 ans. Elle partage leur quotidien sur Instagram et elle est suivie par plus de 21.000 personnes.

“Chez nous, ne pas publier quelque chose si l’autre n’est pas d’accord, c’est une évidence, comme le fait de trier les déchets”

Anne: “J’ai commencé mon blog de façon très naïve, quand les enfants étaient petits. Quand la mode des blogs de mamans a commencé, cela faisait déjà un moment que je racontais ma vie et que je partageais des photos de mes enfants. Je ne faisais aucune promo, je pensais qu’il n’y avait que des personnes que je connaissais qui venaient lire mon blog. (rires)
Aujourd’hui, Instagram a quasiment remplacé mon blog. C’est un média plus rapide, on est plus proche de ses followers. Et puis, j’adore créer des stories. Et oui, mes cinq enfants apparaissent dedans. Je suis d’avis que, quelle que soit notre origine, on hérite d’un univers qui comporte des avantages et des inconvénients. Mes enfants font partie de ma famille, et ils figurent donc dans la vie que je mets en ligne. Mais il y a des limites très claires: s’il s’agit d’une photo que je ne montrerais pas au voisin, je ne la publie pas. Pour le reste, les réseaux sociaux s’intègrent de façon très naturelle dans notre vie. Nos enfants ont grandi là-dedans, et à part le plus jeune, ils ont tous leur propre profil. Chez nous, arrêter de filmer quand l’autre dit ‘stop’ et ne jamais publier quoi que ce soit si l’autre a dit ‘non’, c’est aussi évident et naturel que trier les déchets. Non, je n’ai pas peur qu’ils aient du mal à gérer les réseaux sociaux. Honnêtement, limiter le nombre d’heures qu’ils passent à jouer aux jeux vidéo représente un bien plus grand challenge pour moi en tant que parent, que les réseaux sociaux.”


Hanne Luyten a trois enfants et elle est suivie par 11.200 personnes sur Instagram. Elle ne montre jamais vraiment ses enfants..

“Je n’ai même pas publié leur première photo quand ils étaient bébés.”

Hanne: “Au début, je partageais ma vie sur Facebook. De petits récits anecdotiques, les gaffes, mes réflexions… Puis j’ai commencé à le faire sur Instagram. Quand j’ai été enceinte, mon mari m’a lancé: ‘Tu ne vas pas mettre notre enfant sur Internet, tout de même?’ Je n’y avais jamais réfléchi, mais il n’avait pas tort. ‘L’enfant s’y retrouve pour toujours, alors qu’il n’a rien demandé’, disait-il. Depuis, j’ai trois enfants et j’ai un blog dans lequel je parle de ma vie, sans jamais vraiment montrer mes enfants. Je n’ai même pas publié leur première photo quand ils étaient bébés. (rires) Nous avons demandé explicitement à la famille et aux amis de ne pas mettre de photos de nos enfants en ligne. L’an dernier, quand j’ai publié un livre, j’ai rendu mon profil Instagram public. Depuis, je suis encore plus prudente. J’ai même passé en revue toutes les photos anciennes avec mes enfants pour voir s’il n’y avait rien qui les mettait mal à l’aise. Je tiens à dire que chacun doit faire ce qui lui semble le mieux. Si vos enfants veulent que vous les montriez, libre à vous. Car je l’avoue, j’adore regarder les photos des enfants des autres.” (rires)

 
 

Logo Offline Deal

Choisissez avec vos enfants
les photos d’eux que vous retirez d’internet
et recevez-les imprimées gratuitement.