Telenet.be

Contenu de votre panier

{{monthlyTitle}}

{{oneTimeTitle}}

Terminer la commande

 
 
 
 
 
 

D’étudiante puéricultrice à responsable de projet chez Telenet Business

Saartje a connu un parcours atypique avant de devenir chef de projet chez Telenet Business. Elle était très motivée à l’idée de trouver un travail qui lui irait comme un gant. C’est avec la même motivation qu’elle pratique le sport après le travail, et ce, jusqu’à six fois par semaine !


Après ses études de puéricultrice, une hernie lui a été diagnostiquée. Un diagnostic avec des conséquences majeures. « Le travail de puéricultrice était bien trop lourd physiquement. De plus, à cause d'autres blessures, j'ai également dû arrêter le korfbal. C’est vraiment dommage parce que j'étais membre de l'équipe nationale. »

 

Saartje ne s’est pas apitoyée sur son sort, bien au contraire elle a directement considéré les jobs qui seraient plus appropriés. C’est ainsi qu’elle a atterri dans le centre d'appel de Telenet. « Une expérience enrichissante. Après tout, vous découvrez ce que nos clients veulent vraiment et ce dont ils ont besoin. »

Prendre sa carrière en main

Pourtant, ce n'était pas encore tout à fait ce qu’elle recherchait. Elle a donc suivi une formation d’employé administratif. Elle a continué à travailler chez Telenet Business en endossant la fonction d’employé administratif, ensuite celle de responsable de projet Nexus.


Nexus est un projet dans lequel nous investissons 9,5 millions d'euros sur une période de cinq ans pour connecter les zones PME et les sites industriels à notre réseau. « Il se peut qu'une entreprise nous contacte afin de devenir client, mais que ce ne soit pas encore possible parce qu'il n'y a pas encore de câble. Ou peut-être aussi que nous décidons spontanément de fournir un parc industriel avec un réseau Telenet sans qu'il y ait de demande spécifique pour celui-ci. Bien sûr, nous mettons ensuite en place des campagnes pour convaincre le plus grand nombre d'entreprises possible de devenir client. » En tant que chef de projet, Saartje est responsable de tout le processus. « Je suis à la recherche de zones nouvelles et intéressantes ensuite je suis le projet de A à Z : je veille à ce que les travaux nécessaires soient effectués, mais aussi par exemple à envoyer les vendeurs sur le terrain.»

Du sport 6 jours sur 7

Saartje n'avait que trois ans lorsqu'elle a commencé à jouer au korfbal comme ses parents, ses frères et sa sœur. Elle s’est donnée corps et âme à ce sport, jusqu'à ce que les blessures l’en empêchent. Pendant trois ans elle ne pouvait plus jouer, mais encore une fois Saartje n’a pas baissé les bras.

 

« Après quelques opérations et beaucoup de patience, je joue aujourd’hui trois jours par semaine au korfbal et je suis un bootcamp trois jours par semaine (*). Le sport coule dans mes veines. Il me permet de me vider la tête le soir après le travail et d’en tirer énormément d'énergie. Je ne pourrais vraiment pas vivre sans ! »

 

Lorsqu’elle-même ne pratique pas de sport, vous la trouverez dans la tribune de 'den Antwerp' (Royal Antwerp FC). « Je suis l'une des rares femmes qui possèdent un abonnement de football. Peu importe que nous jouions de la maison ou non, j'essaie d'être présente le plus souvent possible pour encourager l'équipe et ce, peu importe la météo ! »

 

(*) Entraînement de groupe sous la supervision d'un entraîneur de fitness dans le but d'améliorer la force et l'endurance.