Telenet.be
 
 
 

Contenu de votre panier

{{monthlyTitle}}

{{oneTimeTitle}}

Terminer la commande

 
 
 
 
 
 
 

Technology & Operations

« Je suis atteint d’une affection neuromusculaire appelée HSP. C’est une maladie musculaire dégénérative héréditaire. Je sais donc qu’un jour je me retrouverai dans un fauteuil roulant », lance Wim d’entrée de jeu.

Un secret pour personne

Marcher devient de plus en plus difficile. C’est la raison pour laquelle Wim recherche des solutions créatives : « Récemment, j’ai jeté mon dévolu sur une draisienne. Une sorte de patinette dotée d’une selle. Si elle réussit le test, je me déplacerai bientôt sur des roulettes dans le bâtiment de Telenet. » Wim remarque que les gens lui posent peu de questions sur son handicap. C’est précisément la raison pour laquelle il souhaite nous en parler. « Je vois que les collègues se posent des questions. Et c’est bien normal, car on ne peut pas dire que je marche de manière habituelle. Mais rares sont ceux qui osent réellement poser des questions. » Wim n’en fait pourtant pas un secret. « Mes collègues connaissent la nature de mon handicap et me soutiennent sur tous les fronts. Mes compagnons d’infortune n’ont souvent pas cette chance. »

Une créativité foisonnante

Wim recherche également des solutions créatives sur d’autres terrains, de sorte que son handicap ne le limite pas trop dans ses activités. « J’aime cuisiner et j’ai aménagé ma cuisine de manière à ne pas devoir rester trop longtemps debout. Et puis je prépare minutieusement chaque sortie. Je sais parfaitement quels sont les meilleurs endroits pour me garer et comment éviter les escaliers. » Wim a appris les petits trucs de sa mère et partage ses idées créatives avec d’autres personnes de son réseau. Depuis début 2016, il s’engage également pour la bonne cause : « J’ai vu une annonce de la Croix-Rouge et j’ai rejoint l’unité logistique. Nous sommes organisés au niveau national et en cas de catastrophes ou de soins préventifs, nous assurons la fourniture de matériel. La gestion du réseau de communication de la Croix-Rouge fait également partie des tâches de notre unité. Ainsi, même assis, je peux apporter ma pierre à l’édifice. »

Marié au réseau Telenet

Pour rien au monde Wim n’envisagerait d’arrêter de travailler chez Telenet : « J’y travaille depuis dix-neuf ans et j’ai participé à quasiment toutes les étapes importantes de l’entreprise. Je me sens tellement lié à cette entreprise qu’il m’arrive de parler de ‘mon réseau’ », indique-t-il. Ni Wim, ni ses collègues ne considèrent son handicap comme un problème : « Je n’ai aucun souci à travailler la nuit ou le week-end. Et pendant mon temps libre aussi, le travail m’occupe. Ils peuvent toujours compter sur moi. » L’un des plus grands souvenirs de Wim est le lancement de Sporting Telenet, au milieu de l’été 2011. « Des week-ends durant, nous avons roulé en camionnette de stades en stades. Un grand moment ! » Ce qui frappe surtout chez Wim, c’est sa force d’esprit : « Je ne veux pas de compassion et je reste optimiste dans la vie. En recherchant moi-même des solutions, j’apprends encore et toujours de nouvelles choses. »