Telenet.be
 
 
 

Contenu de votre panier

{{monthlyTitle}}

{{oneTimeTitle}}

Terminer la commande

 
 
 
 
 
 
 

Sales & Customer Operations

« Je suis de nature plutôt introvertie. Aussi, lorsque je travaille « en coulisses », comme dans ma fonction d’assistante de direction, je me sens comme un poisson dans l’eau. » Cindy a toutefois su repousser ses limites et, depuis quelques années, elle est aussi présente sous les feux des projecteurs.

Une timidité mise de côté

« Ma mère m’a transmis sa passion pour le théâtre. Il y a 25 ans, elle faisait ses premiers pas au théâtre. En tant que comédienne et aussi, plus tard, comme présidente d’une compagnie de théâtre locale. À l’époque déjà, j’aimais être toujours à ses côtés. Pendant des années, j’ai choisi un rôle en coulisses, mais il y a environ cinq ans j’ai réussi à surmonter ma peur de monter sur scène. Et depuis, je sais aussi ce que c’est que d’attendre nerveusement la première. Et oui, aujourd’hui encore j’ai à chaque fois le trac juste avant de monter sur scène. » Cindy a marché encore plus loin sur les traces de sa mère en acceptant une place au sein de la direction de la troupe. « Je m’occupe de l’organisation de différentes choses, de sorte que les acteurs puissent se concentrer pleinement sur leur jeu. Une déformation professionnelle, peut-être », s’esclaffe Cindy. « Au travail aussi, à côté de l’aspect purement administratif, je me donne à 200 % pour l’organisation de réunions et de rencontres hors site. J’aime mettre en œuvre ma créativité pour que ces événements plaisent à tout le monde. »

Bien plus que des acteurs

Chaque année, la troupe de théâtre connaît le même cycle. « Nous attendons bien entendu tous avec impatience la première, qui a lieu en février. Nous jouons au total cinq représentations et ensuite, nous nous reposons un moment. À l’été, nous lançons la phase suivante avec un barbecue ou une autre activité conviviale et ensuite notre comité de lecture se met au travail. Ses membres lisent toutes sortes de pièces en quelques mois. En septembre, nous décidons en effet de la pièce suivante. » La troupe choisit volontairement des pièces très variées : « Du thriller à la comédie, nous osons tout. J’ai néanmoins déjà remarqué que le public aimait surtout rire. » À l’automne, les répétitions battent leur plein : « Nous nous réunissons deux fois par semaine, nous apprenons nos textes et nous construisons ensemble un décor approprié. Faisant partie du conseil d’administration, je veille également, avec les autres membres, aux affiches, au choix du brasseur, à l’envoi des invitations, etc. Rien de tel qu’une bonne feuille de route pour tout organiser correctement ! » conclut Cindy.

Une empreinte unique

Il y a environ quatre ans, la maman de Cindy est décédée d’un cancer du sein. Cindy s’est alors demandée si elle allait reprendre la direction de la compagnie de théâtre : « Je voulais absolument poursuivre l’œuvre de ma mère. C’est en effet grâce à elle que la troupe est devenue la grande famille qu’elle est aujourd’hui, un groupe diversifié où l’âge ne compte pas. Je ne suis toutefois pas la copie conforme de ma mère et j’ose proposer une approche différente. » Depuis, les journées de Cindy sont encore un peu plus remplies. « Avec le rythme trépidant du quotidien, il n’est pas toujours évident de trouver du temps pour s’engager comme bénévole. C’est pourquoi j’ai énormément de respect pour tous les bénévoles, quelle que soit l’association pour laquelle ils travaillent. » Cindy veille également à ce qu’à côté du théâtre et du travail, il lui reste encore du temps pour faire parfois autre chose. « Heureusement, la gestion d’agendas est l’un de mes points forts », conclut Cindy.