Telenet.be

Contenu de votre panier

{{monthlyTitle}}

{{oneTimeTitle}}

Terminer la commande

 
 
 
 

Telenet aide le STK

à intégrer

le Chromebook

 
 

Telenet aide le STK

à intégrer

le Chromebook

 
 
 
 

La digitalisation de l'enseignement va crescendo depuis quelques années. Johan Verschueren, coordinateur TIC et professeur de sciences au Sint-Theresiacollege (STK) de Kapelle-op-den-Bos, est totalement favorable à cette évolution : « Dans un monde qui se numérise à toute vitesse, une école ne peut pas rester à la traîne. »

Le STK est la première école flamande d'enseignement secondaire général à adopter le Chromebook. Les Chromebook, les ordinateurs Google qui tournent sous le système d’exploitation web Chrome et permettent un stockage dans le cloud, se font petit à petit une place dans l'enseignement. Les Chromebook ont fait un bond de plus de 50 % dans les écoles américaines. Leur utilisation a aussi la cote dans les établissements scolaires scandinaves et néerlandais. Johan Verschueren : « Nous croyons en cette solution. Un Chromebook est léger, convivial et abordable. Qui plus est, il démarre rapidement. Ce dernier élément est essentiel. Il faut pouvoir arriver en classe, ouvrir son ordinateur et commencer à travailler directement. Si ce n'est pas possible en raison de mises à jour ou de problèmes de connexion, les élèves s'agitent, ce qui engendre du stress pour le corps enseignant. »

Un déploiement progressif

Au STK, tous les élèves du premier degré disposent déjà d'un Chromebook. Le déploiement s'effectue progressivement. Chaque élève devrait avoir le sien d'ici 3 ans. « Nous voulons encourager la collaboration digitale entre les élèves et les enseignants », explique Johan. « Un internet rapide et fiable est vital pour ce projet. Avec Telenet, nous avons trouvé un partenaire qui garantit rapidité et stabilité. »

Un internet rapide est indispensable


Johan revient un peu en arrière : « À l'été 2015, Nous avons remplacé notre ancienne connexion internet cuivrée par une ligne iFiber à fibre optique. Telenet a effectué les travaux de déblai nécessaires dans la rue et a tiré le nouveau câble à l'intérieur de l'école en passant par la cave. Il est directement raccordé au backbone de Telenet. » Avec leurs nouveaux Chromebook, les élèves du STK travaillent constamment dans le cloud. D'où l'importance d'un débit suffisant. Johan : « Personne ne se plaint jamais de la lenteur de la connexion internet. Au départ, nous avons opté pour une vitesse de chargement et de téléchargement de 50/50 Mbps. Aujourd'hui, nous sommes déjà à 200/200 Mbps. Et je sais que nous pourrions sans problème passer à un débit garanti de 1 Gbps. Voilà qui a de quoi rassurer ! »

Un pare-feu convivial

En plus d'une connexion à fibre optique extrêmement stable, Telenet s'est chargée de l'installation du routeur, du modem et du pare-feu. Johan : « Le pare-feu Palo Alto bloque les sites qui proposent du contenu pornographique ou violent, des jeux de hasard et de la drogue. Nous pouvons modifier très facilement ces paramètres. Nous ne bloquons pas Facebook, par exemple. Mais son utilisation est soumise à des règles strictes. Nous prônons aussi 'l'éducation aux médias' : nous laissons nos élèves découvrir l'univers digital en toute connaissance de cause. »

Un réseau plus stable

Johan est ravi de l'installation actuelle : « Le rapport prix-stabilité-confort est excellent. Nous travaillions autrefois avec des applications ordinaires pour les TIC. Avec tous les problèmes qu'elles comportaient. Depuis l'introduction d'iFiber et l'intégration d'équipements professionnels, notre réseau est beaucoup plus stable. Avant, les mises à jour, le redémarrage du serveur et les problèmes de modem me prenaient presque tout mon temps. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Le temps gagné peut être consacré au soutien pédagogique des élèves et des professeurs. »

Le digital est la nouvelle norme

Si Johan est emballé par le projet digital de STK, il souligne néanmoins qu'il reste de nombreuses opportunités inexploitées dans l'enseignement : « Je regrette que les économies dans le secteur de l'enseignement et la digitalisation croissante augmentent la charge de travail du service informatique. C'est inconcevable à l'heure actuelle. Dans un monde où le digital est la nouvelle norme, il faut investir dans les compétences informatiques ! C'est un élément fondamental de tout projet pédagogique moderne. C'est pourquoi, au STK, nous voulons que tous les élèves terminent leurs études armés de compétences informatiques. »

Les TIC dans tous les cartables


Au STK, cela fait longtemps que les TIC ne sont plus l'affaire d'un seul coordinateur technique, mais bien d'une équipe informatique enthousiaste qui mise de plus en plus sur le développement de plateformes digitales telles que Google for Education. « Les appareils fixes finiront par disparaître », prédit Johan. « Notre parc de serveurs sera, lui aussi, peu à peu démantelé. Les salles informatiques redeviendront des locaux classiques, ce qui permettra de gagner de la place. Les TIC ne seront plus dans un local, mais dans chaque cartable. »

Nous voulons encourager la collaboration digitale entre les élèves et les enseignants.

Johan Verschueren
Coordinateur TIC

 
 
 
 

Sint-Theresiacollege

Plongé dans un décor ouvert et verdoyant, le campus du Sint-Theresiacollege (STK) se situe au centre de la commune de Kapelle-op-den-Bos, dans le Brabant flamand. Cet établissement d'enseignement secondaire général réputé accueille quelque 1.200 élèves et 130 membres du personnel.