Telenet.be

Contenu de votre panier

{{monthlyTitle}}

{{oneTimeTitle}}

Terminer la commande

 
 
 
 

Piet Goddaer continue ses expériences pendant la covid-19

La période du coronavirus n’est pas de tout repos pour Piet Goddaer. Il pense en effet le son 3D de l’avenir.

Dire que la vie des musiciens n’est pas simple pendant le coronavirus est un euphémisme. Mais le chanteur-musicien Piet Goddaer, alias Ozark Henry, ne se laisse pas abattre. Il mise et travaille sur le son 3D pour l’avenir.

 
 

Dans les années 60, les studios de musique ont troqué le son mono contre le son stéréo. Dans le futur, Piet Goddaer veut, à son tour, remplacer la stéréo par le son 3D. Selon l’artiste, dans une interview de Lisbeth Imbo pour l’événement Nspire de Telenet Business, c’est même devenu son principal projet au cours des derniers mois.

Un orchestre dans votre salon

« Quand je répétais avec un grand orchestre, je trouvais dommage de nous produire seulement quelques fois », explique Piet Goddaer. « Nous nous donnions tellement. Et le fait de se tenir au milieu de l’orchestre offrait une expérience assez impressionnante. Ce que je ressentais physiquement était fantastique. J’ai dès lors pensé à répéter et partager continuellement cette expérience comme nous partageons la musique aujourd’hui ».

 

Mais comment faire entrer un véritable orchestre dans un living ou un studio ? Piet a trouvé la réponse à cette question dans le son immersif, autrement dit, le son 3D. « Le son adopte toujours la 3D dans notre quotidien », explique-t-il en sa qualité d’innovateur sonore. « Nous sommes immergés dedans, ce qui engendre un effet direct sur notre cerveau. Forts de cette information, vous pourriez intervenir dans certains environnements. Par exemple, si vous compreniez comment résonne un aéroport, vous pourriez en ajuster le son 3D afin que les gens voyagent moins stressés ».

Le coronavirus assure l’innovation

Le coronavirus a donné à Piet l’occasion de travailler sur ce projet. « Mes concerts, mes voyages et les sorties de disques ont été suspendus. Pas de problème de mon côté : je me suis diversifié depuis longtemps. Je me suis donc concentré sur mes autres activités et j’ai commencé à expérimenter plus intensivement le son 3D ».

«Mes concerts, mes voyages et les sorties de disques ont été suspendus. J’ai donc pu expérimenter plus intensivement le son 3D ».

Piet Goddaer – Auteur/Compositeur/Interprète/Producteur Ozark Henry

 
 

Piet a commencé à réaliser des expériences sur papier et en musique avec un expert surround. Ils voulaient surpasser les installations surround connues des cinémas et leurs effets spéciaux. « Nous recherchions en effet un son 3D à part entière. Mais ce type d’installation sonore n’existait pas encore », explique-t-il. « Nous naviguions complètement à l’aveugle ».

 

« Notre solution consiste essentiellement en une résolution beaucoup plus haute qu’aujourd’hui. Nous avons dû collecter beaucoup plus de données que sur un CD. Et qui dit plus de données dit plus de disques et plus de canaux ».

Une qualité sonore comme vraie

Après la réflexion et l’innovation est venue l’expérimentation en studio. Le duo a fabriqué le set-up avec des boîtes avant de jouer la musique enregistrée. « À mon grand étonnement, la qualité sonore était réaliste et l’expérience identique à la réalité. Mais ce que j’ai trouvé le plus impressionnant, c’est que nous avons tout entendu au bon endroit et que notre enregistrement à l’aveugle était tout à fait correct ».

«Toute ma carrière, j’ai dû faire preuve de résilience »

Piet Goddaer – Auteur/Compositeur/Interprète/Producteur Ozark Henry

 
 

À propos de Piet Goddaer

Piet Goddaer est connu sous le nom de scène « Ozark Henry ». L’auteur-compositeur-interprète est également producteur de disques, arrangeur... et innovateur. Il rencontre son premier succès commercial avec les chansons Rescue et Sweet Instigator de l’album Birthmarks sorti en 2001.

 

Au début de sa carrière, David Bowie lui a appris que l’ego n’était pas important. « C’est la musique que nous laissons derrière nous qui compte le plus », Bowie lui a-t-il dit. « Je n’oublierai jamais cette leçon ».

 

 
 
 
 

Inspiration