Telenet.be

Webmail

Contact

Contenu de votre panier

{{monthlyTitle}}

{{oneTimeTitle}}

Terminer la commande

 
 
 
 

Dado Van Peteghem à propos du nouvel ADN des entreprises

« La croissance durable passe par des partenariats et un réseau étendu »

Faire des affaires comme on l’a toujours fait n’est désormais plus durable ni à l’épreuve du temps. Nulle entreprise ne peut désormais s’en sortir seule. Les partenariats doivent devenir monnaie courante au sein de nos économies et s’inscrire dans leur ADN. C’est ce qu’affirme haut et fort Dado Van Peteghem, qui conseille les chefs d’entreprise depuis de nombreuses années déjà sur la manière dont ils peuvent accentuer la digitalisation de leurs activités et de leurs produits. Il est l’un des associés fondateurs de Scopernia (anciennement Duval Union Consulting) et vient de sortir un nouveau livre en collaboration avec Nils van Dam, CEO de Milcobel : « Metasystems - How trust can change the world ».

 
 

Il est apparu clairement ces derniers mois que les Big Tech sont les grands gagnants de cette crise. Les entreprises comme Alibaba, Google et Facebook ont réussi à faire croitre leurs réserves de liquidités ainsi que leurs cours boursiers en dépit de l’immense crise économique. Ces géants ont compris mieux que n’importe quelle entreprise ce dont les consommateurs avaient besoin : une satisfaction immédiate, une expérience unique et une solution rapide à leurs problèmes (afin de pouvoir tirer davantage profit du temps imparti). Les Big Tech répondent parfaitement à ces besoins.

 

En tant que petite ou moyenne entreprise, il n’est pas facile de s’y mesurer. Dado Van Peteghem, fondateur associé de Scopernia, entrevoit plusieurs nouvelles pistes dans son livre « Metasystems - How trust can change the world ». « Aujourd’hui, les consommateurs recherchent davantage la valeur ajoutée d’une entreprise. Ils se posent davantage de questions sur les modes de production et veulent tout savoir sur les coulisses de l’entreprise et de sa production. Les Big Tech ne peuvent généralement pas leur apporter de réponse. » En témoigne la pression exercée sur le CEO Mark Zuckerberg à propos de l’utilisation des données par Facebook. Sur ce terrain-là, d’autres entreprises peuvent les devancer, ajoute Dado Van Peteghem.

«Notre imagination est notre meilleure arme pour affronter l’avenir. En unissant nos créativités respectives, nous pourrons aller plus loin. Alors, unissons-nous et unissons nos forces ! »

Dado Van Peteghem- Scopernia

 
 

Les réseaux, partie intégrante de notre ADN

Comment augmenter l’adhésion ou le soutien à son entreprise au sein de la société ? Dado Van Peteghem est persuadé qu’il faut conclure de nouveaux types de partenariats, privilégiant l’objet, la finalité.

 

« Il faut non seulement miser sur la croissance et la technologie, mais aussi sur de nouvelles collaborations susceptibles de renforcer l’adhésion et le soutien à l’entreprise : doing well & doing good at the same time. Ce sont plus que jamais vos réseaux et la rapidité avec laquelle vous pouvez conclure ces nouveaux partenariats qui déterminent la puissance et le succès de votre entreprise. Le partenariat entre Unilever et Procter & Gamble en est un parfait exemple : ces deux concurrents ont uni leurs efforts au sein de Loop pour exclure le plus de matières plastiques possible de leurs chaines de production. » Ce partenariat leur a permis non seulement de renforcer l’adhésion et le soutien de la société à leur entreprise, mais il leur a également permis de se développer significativement.

 

Dado Van Peteghem estime que ces réseaux devraient être davantage inscrits dans l’ADN de nos nouvelles économies. « Unilever et Procter & Gamble sont des concurrents directs. Pourtant, ils sont parvenus à collaborer main dans la main. C’est assez étonnant. Un partenariat permet de comprendre ce qui se fait dans d’autres secteurs et de sortir des sentiers battus. C’est plus important que jamais : en tant que chef d’entreprise, cela vous permet de voir les choses différemment et d’envisager de nouvelles pistes », souligne-t-il.

 

Selon Dado Van Peteghem, le partenariat doit faire partie intégrante de tout modèle d’entreprise. « Lorsqu’une entreprise collabore avec une autre entreprise, elle augmente non seulement son incidence sur la société, mais elle décuple également son entrain et sa vitalité. D’une part, les clients bénéficient d’une plus grande convivialité ; d’autre part, l’entreprise peut miser davantage sur l’innovation. » Dado Van Peteghem cite également la collaboration entre Brussels Airlines et Tomorrowland : l’expérience TML commence dès que le festivalier s’envole vers notre pays, et cette expérience ne prend fin que lorsqu’il prend son vol de retour.

Bien plus qu’une collaboration

Un partenariat n’a de sens que si la collaboration dépasse la simple mise en commun des activités des deux entreprises. « Il ne faut pas penser uniquement à ce que l’on peut y gagner, mais bien à ce que l’on peut y gagner ensemble ! La confiance est un élément crucial » précise Dado Van Peteghem. « Elle se nourrit de la communication réciproque, de l’implication des postes clés et de la transparence des modes de fonctionnement et des attentes respectives. » Il est en outre essentiel de ne pas uniquement prévoir les pires scénarios. Il faut aussi intégrer suffisamment d’hypothèses positives sur ce qu’il est possible d’atteindre ensemble pour dynamiser la confiance. « Il faut enfin se concentrer sur le long terme. Les quick wins sont évidemment importants, mais il faut voir au-delà de l’année qui s’annonce. »

 

Vous ne pourrez partir à la recherche de partenaires éventuels que lorsque l’organisation même de votre entreprise sera optimale : instances publiques, acteurs d’autres secteurs, concurrents (comme Unilever et P&G), banques, startups, peu importe. « Notre imagination est notre meilleure arme pour affronter l’avenir. En unissant nos créativités respectives, nous pourrons aller plus loin. Alors, unissons-nous et unissons nos forces ! »

 
 

InspiratiON