Telenet.be

Contenu de votre panier

{{monthlyTitle}}

{{oneTimeTitle}}

Terminer la commande

 
 
 
 

Entretien croisé avec Martine Tempels et Steven Van Belleghem

« Beaucoup ont fait un bond en avant durant la pandémie »

« La plus grande formation digitale jamais organisée ». Voilà comment l’auteur et expert digital Steven Van Belleghem décrit la crise du coronavirus. « Je pense que dans dix ans, nous considérerons cette période comme l’âge d’or du digital. » Martine Tempels, vice-présidente exécutive de Telenet Business, est totalement d’accord et souligne que la technologie digitale est plus accessible à tous que jamais.

Le coronavirus a changé la donne. Dans le même temps, la percée de l’e-commerce pourrait décourager les petits magasins et PME.

Martine Tempels : « Les gens se sont montrés très flexibles ces derniers mois, et tout le monde est maintenant convaincu que le travail en ligne fonctionne vraiment. Nous avons, en revanche, sérieusement sous-estimé l’impact de ce travail à distance sur le bien-être. Il a été prouvé une fois de plus que l’Homme est un animal social. Dans les mois à venir, nous devons nous concentrer davantage sur les contacts sociaux, en particulier dans un cadre de travail digital. »

 

Steven Van Belleghem : « Si on évoque l’impact purement économique sur nos entreprises, je pense qu’il convient de nuancer. Toutes les entreprises ont compris qu’elles peineraient à survivre sans avoir un pied en ligne, à moins d’être actives dans une niche restreinte et spécifique. La grande majorité de nos entrepreneurs se rendent compte qu’il existe un vaste monde invisible auquel ils doivent se consacrer, en plus du monde visible qui les entoure.

 

En parallèle, cette situation est inspirante, a fortiori pour les petites entreprises qui doivent absolument se différencier des géants en ligne. Par exemple, en étant proches de leurs clients et centrées sur eux, ou en déployant une stratégie à l’échelle locale. Les dernières technologies peuvent les aider à procéder au mieux et à personnaliser leur approche. Je crois fermement que la pandémie a aidé beaucoup plus de personnes à comprendre réellement les avantages de la technologie digitale. Elles contribueront, par conséquent, largement à sa propagation. »

Ce commerçant local ou cette petite PME dispose-t-il/elle en interne de suffisamment d’expertise pour exploiter pleinement la valeur ajoutée potentielle d’une stratégie en ligne sophistiquée ?

Steven Van Belleghem (sort son iPhone) : « Je pense qu’il ne faut pas sous-estimer les possibilités de ce joujou. Imaginez un instant que vous dirigez une petite boutique locale de vêtements. En bon entrepreneur, vous savez qui sont vos 40 meilleurs clients, des gens qui poussent la porte de votre magasin à chaque nouvelle collection. Pourquoi ne pas leur envoyer un message WhatsApp personnalisé, par exemple, avec quelques photos des nouveaux articles ? Ou organiser une présentation Zoom de cette collection pour quelques groupes de clients ?

 

Trop peu de petits entrepreneurs réalisent qu’ils peuvent avoir un impact énorme avec des outils en ligne simples et accessibles. Il me semble que ce groupe doit apprendre à mieux communiquer par voie digitale. Les canaux accessibles, tels que Facebook, Instagram ou WhatsApp, ont aujourd’hui quelque chose à nous apporter à tous. »

Plaçons-nous parfois la barre digitale trop haut ? Sous-estimons-nous ce que nous pouvons faire par nous-mêmes, sans avoir à créer un site web sophistiqué ?

Martine Tempels : « Peut-être et je pense que le bond en avant que beaucoup ont fait pendant cette pandémie en témoigne. Regardez la rapidité avec laquelle le commerçant et le consommateur sont passés en masse au paiement sans contact. Pensez aussi aux codes QR, qui remplacent désormais l’ancienne carte classique de presque tous les restaurants. »

 

Beaucoup ont montré ces derniers mois que ce n’était pas si difficile, mais qu’il fallait avoir le courage de se lancer. Trop d’entrepreneurs trouvent encore l’excuse selon laquelle ils manquent de temps pour étudier la question. C’est absurde, car quelques heures de coaching suffisent généralement à maîtriser les bases. C’est l’essence même de l’esprit d’entreprise : toujours être en quête de nouvelles solutions. »

Lisez l’entretien complet dans De Tijd

Trop peu de petits entrepreneurs réalisent qu’ils peuvent avoir un impact énorme avec des outils en ligne simples et accessibles.

Steven Van Belleghem, expert digital

 
 
 
 

Inspiration