Telenet.be
 
 
 

Contenu de votre panier

{{monthlyTitle}}

{{oneTimeTitle}}

Terminer la commande

 
 
 
 

Et si votre connexion internet tombait en panne...?

 
 
 
 

Une interruption de la connexion internet entraîne des coûts et pertes de revenus considérables dans la plupart des entreprises. Pour un tiers d’entre elles, les collaborateurs ne peuvent plus travailler et une sur dix parle même de conséquences désastreuses pour les ventes et le service à la clientèle. Voici cinq conseils pour éviter d’en arriver là.

La plupart des entreprises belges accordent une importance vitale à leur connexion internet et données. Pourtant, 60 % d’entre elles n’ont aucune ligne de back-up pour pallier les éventuels problèmes. Hans Demarneffe, Product Manager chez Telenet Business, vous donne cinq conseils pour la continuité IT.

1. Calculez l’impact sur votre entreprise

Les coûts et l’éventuelle perte de revenus inhérents à une interruption sont généralement assez simples à évaluer. Déterminez ce que cela vous coûte si votre personnel ne peut pas travailler pendant une heure ou quelles sont les conséquences financières si vous ne pouvez rien vendre ou fournir aucun service pendant une heure. Comparez ensuite ces coûts avec les investissements dans une connexion supplémentaire, redondante.

2. Choisissez la technologie adéquate

La disponibilité de votre connectivité augmentera fortement si vous prévoyez une connexion de back-up en plus de votre connexion principale. Dans le cadre de connexions fibre optique, la redondance est possible via différentes topologies et par le biais d’un câble coaxial. Pour une connexion coaxiale, le DSL constitue une solution abordable et fiable. La combinaison de deux technologies différentes présente l’avantage qu’elles sont distinctes l’une de l’autre et ne pourront donc pas engendrer de problèmes mutuels.

3. Déterminez les performances dont vous avez besoin

Pour des raisons financières, de nombreuses entreprises optent pour un back-up moins performant que leur connexion principale. Pourtant, lorsque vous aurez calculé l’impact d’une éventuelle interruption (voir le point 1), vous en conclurez peut-être qu’une connexion redondante plus performante est tout à fait indiquée. La fibre optique est le meilleur choix en termes de performances. Le câble coaxial est aussi très intéressant car il offre une vitesse élevée à un prix avantageux.

4. Utilisez un matériel redondant

Pour une fiabilité maximale, il est préférable de doubler les routeurs sur votre réseau, même si ces appareils suscitent rarement des problèmes. Si vous optez pour des " managed services " (services administrés), votre opérateur remplacera vos routeurs à titre préventif après 3 à 5 ans. Si votre entreprise a souscrit à des " unmanaged services " (services non administrés), vous devrez remplacer vous-même votre matériel et vous ne pourrez pas vous retourner vers votre opérateur en cas de problèmes. La plupart des entreprises recourent donc aux " managed services ".

5. Vérifiez si vous bénéficiez d’un Service Level Agreement

Les opérateurs assurent souvent, mais pas toujours, la connectivité en combinaison avec un Service Level Agreement (SLA). Ce type de contrat inclut des dispositions sur la disponibilité minimale, les délais de réparation, et la bande passante garantie de votre connexion. Vérifiez si votre entreprise bénéficie d’un SLA, s’il satisfait à ses exigences et si votre opérateur est à même de le respecter.

"En plus d’une solution sur mesure en termes de redondance, la solution Corporate Fibernet de Telenet inclut l’internet avec back-up."

Hans Demarneffe

Product Manager chez Telenet Business

 
 

Lisez aussi

  • La solution Wifi à la mesure des magasins, Managed Wifi

    Voici un avant-goût de ce que notre solution " Managed Wifi " peut faire pour votre établissement.

    plus d’info
  • DEKRA

    “ La stabilité et la redondance sont cruciales pour nous. Sans internet, 50 collaborateurs seraient au chômage. ”

    plus d’info
  • Interactive Class : apprendre au 21e siècle

    Pour transformer l’enseignement en environnement d’apprentissage digne du 21e siècle, il faut donc une solution globale.

    plus d’info