Telenet.be
 
 
 

Contenu de votre panier

{{monthlyTitle}}

{{oneTimeTitle}}

Terminer la commande

 
 
 
 

BusinessBytes

Expertise

Bientôt aussi l’ERP dans le cloud ?

 
 

Le cloud a le vent en poupe, avec ses avantages bien connus tels que la flexibilité et le confort. Quant aux contre-arguments, essentiellement liés à la sécurité, ils s’amenuisent comme peau de chagrin. Peter Oyserman, Managing Partner chez Delaware Consulting International : “On commence à comprendre qu’il est souvent plus sûr d'externaliser certains aspects de l’IT que de les organiser soi-même. Aujourd’hui, je recommande aux clients d’investir dans des compétences qui jettent une passerelle entre l’IT et le business, et d’externaliser les ressources IT et leur gestion.”

Oyserman : “Le cloud présente l’avantage que vous ne payez que ce que vous utilisez. C’est un atout indéniable, surtout dans les situations où la capacité est difficile à prévoir. Vous pouvez ainsi passer aisément au niveau supérieur ou inférieur : une élasticité intéressante, par exemple, pour accroître la capacité à court terme de sites Web et de plates-formes d’e-commerce - comme une ‘soupape de sécurité’.” Il constate en outre que les nouvelles méthodes de travail entraînent l’utilisation du cloud : “Pensez au télétravail et à la possibilité de traiter des documents à tout moment en restant toujours connecté via l’ensemble de vos appareils.”

Adoption progressive

D’après l’expérience de Peter Oyserman, l’adoption des SaaS par les entreprises est généralement progressive. “La transition commence typiquement par la gestion de la messagerie et du calendrier. Une fois convaincues des avantages de cette approche, de nombreuses entreprises adoptent également le modèle SaaS pour leurs activités de vente et de marketing. 80 % de nos clients choisissent une solution basée sur les SaaS pour leur CRM, car elle est moins chère et plus efficace. De plus, ils n’ont plus aucun souci à se faire pour le hardware, les back-ups ou les corrections de bogues.” L’étape suivante est, en toute logique, l’intégration des SaaS dans le domaine de l’ERP. Oyserman : “L’ERP est généralement synonyme de modèles de données complexes avec un degré élevé d’intégration et des processus sur mesure. Une description difficilement compatible avec l’approche très pragmatique et standardisée des SaaS. Pour les domaines raisonnablement circonscrits tels que le CRM et les RH, cela ne pose aucun problème, mais avec le champ d’action large et exigeant des ERP, la tâche est bien plus ardue. Le tout est évidemment de savoir dans quelle mesure l’entreprise est disposée à adapter ses processus pour une implémentation plus rapide et efficace d’une solution ERP.”

"La question est la suivante : dans quelle mesure avez-vous vraiment besoin d’un système ERP personnalisé ? Êtes-vous disposé à adapter vos processus et à standardiser davantage ?"

Peter Oyserman

Managing Partner chez Delaware Consulting

SaaS vs travail sur mesure

Oyserman : “Nous tâchons de convaincre nos clients de ne plus faire de travail sur mesure dans un environnement SaaS, car cela entraîne une multitude d’inconvénients. En s’alignant avec la solution standard, les entreprises peuvent se concentrer davantage sur le noyau de leurs activités. Elles gaspillent donc beaucoup moins de temps et d’argent dans des solutions et infrastructures IT complexes.”

 

Mais le débat reste entier. “Aujourd’hui, nous assistons à l’émergence d’une situation hybride. Alors que les applications-clés demeurent proches de l’entreprise, d’autres applications déménagent à vitesse V-V prime vers le cloud. À terme, les applications ERP essentielles adopteront elles aussi le modèle SaaS. Le marché est en pleine mutation. Ce n’est plus qu’une question de temps”, déclare Oyserman.

 

Peter Oyserman est Managing Partner de Delaware Consulting International, une société de consultance spécialisée dans l’alignement des processus d’entreprise et de l’IT. Elle assure la mise en œuvre de technologies telles que l’ERP, le CRM et l’ECM.

www.delawareconsulting.com

 
 

Cloud public, privé ou hybride ?

Avec un cloud public, les services sont mis à disposition de manière aisée via internet. S’il s’agit de logiciels, on parle de SaaS (Software as a Service). Pour le matériel, il est question d’IaaS (Infrastructure as a Service). L’évolutivité et le prix de revient par utilisation (ou utilisateur) comptent parmi les principaux avantages de ce modèle. Un cloud privé offre davantage de possibilités en termes d’adaptations et d’applications propres mais est donc aussi plus onéreux. Un cloud hybride est une combinaison de cloud public et privé. Telenet offre toutes les possibilités liées à l’hébergement et au cloud à votre entreprise.

 
 

Lisez aussi

  • HICT

    “Nous pouvons proposer à nos clients une solution que nous utilisons nous-mêmes.”

    plus d’info
  • Le cloud-computing selon Microsoft

    L’un des exemples les plus connus des SaaS et du cloud-computing est la suite Office 365 de Microsoft...

    plus d’info
  • Pas de cloud sans connectivité

    De plus en plus d’entreprises optent pour l’IT en tant que service...

    plus d’info