Telenet.be

Contenu de votre panier

{{monthlyTitle}}

{{oneTimeTitle}}

Terminer la commande

 
 
 
 

LNKnits s’entoure des bons partenaires

« On n’entreprend pas seul. Il faut pouvoir compter sur les bonnes personnes. »

À 23 ans, Ellen Kegels a lancé son propre label de tricot LNKnits. Seule, elle a réalisé de somptueux bonnets, de belles écharpes… et de grosses erreurs. Elle évolue aujourd’hui aux côtés des bonnes personnes. « Je leur donne la liberté. Je leur accorde ma confiance. Et ce qu’elles m’offrent en retour n’a pas de prix. »

 
 

Il y a plus de 10 ans, Ellen Kegels (32 ans) de LNKnits tricotait et vendait encore elle-même ses bonnets et ses écharpes. Lisez son histoire dans l’article «  De la pelote de laine à un label tricot fair-trade solide  ». Depuis, elle s’est adjoint l’aide d’une équipe solide. « On n’entreprend pas seul », affirme Ellen. « Il faut pouvoir compter sur les bonnes personnes. »

Ses premières alliées ? Des grands-mères

« J’ai d’abord lâché le tricot. Il m’était, à l’époque, tout bonnement impossible de confectionner au crochet et au tricot plus de 700 bonnets et écharpes chaque année. Mais vu que je n’avais pas les moyens financiers d’engager quelqu’un, j’ai dû me montrer plus créative. J’ai donc fait appel à des grands-mères. Elles aiment le travail manuel et le font bien. Après avoir constitué une équipe de 10 artisanes, je suis partie en quête d’un second partenaire en mesure d’offrir une solution logistique abordable. »

 

Le nombre de partenaires s’est rapidement multiplié. LNKnits collabore aujourd’hui avec de grandes et de petites entreprises, ainsi que des dizaines d’indépendants comme des make-up artists, des designers d’intérieur, des mannequins et des designers graphiques. L’équipe de base, composée de trois personnes, peut dès lors se concentrer sur la conception et la réalisation des collections, le marketing afférent et… les chiffres.

Un bon partenaire est un partenaire toujours joignable. Il doit pouvoir réagir rapidement en cas de pics ou de problèmes. 

 
 

S’entourer des bonnes personnes

Ellen a appris d’expérience à différencier les bons des mauvais partenaires. Elle sait que de mauvais profils peuvent lui coûter des dizaines de milliers d’euros. En revanche, de bons partenariats propulsent son entreprise dans une nouvelle dimension.

« J’ai, par exemple, fini par trouver un web designer chevronné avec qui le courant passe. Mon instinct m’a poussée à travailler avec lui. Et j’ai bien fait de le suivre. Notre nouvelle boutique en ligne est 300 % plus rapide et génère une augmentation de 250 % du taux de conversion et de 60 % du chiffre d’affaires par rapport à l’an dernier. »

L’ONG belge chargée de la fabrication des produits artisanaux au Pérou est également un partenaire crucial. « Je rêvais d’offrir du travail à tout un village. Un rêve que je concrétise aujourd’hui via mon entreprise de production ELAN et l’ONG belge. C’est fantastique parce que nous parlons la même langue et que nous pouvons discuter ouvertement et en toute confiance des pics de production et des problèmes. »

 

Une entreprise de mode en plein essor doit toujours avoir ses partenaires clés à portée de main. « L’accessibilité est essentielle pour s’attaquer à un problème sans stress. Je veux pouvoir consulter ma production quand j’en ressens le besoin. Nous lançons une nouvelle collection ? Le webmaster doit être joignable si le site web venait à planter en raison du trafic élevé de visiteurs. Je veux également pouvoir le joindre si certains messages Instagram m’informent que notre boutique est hors service. Un horaire 9-17 ne suffit pas dans de tels cas. »

Faire confiance aux autres

Ellen a parfaitement conscience qu’elle doit accorder une certaine liberté et une confiance totale à ses partenaires. « J’encourage notre photographe à faire preuve de créativité. Et je lui dis que je crois en lui. Cette marque de confiance lui permet de travailler en toute sérénité et d’arriver à un résultat optimal. »


Enregistrer de meilleurs résultats, sans stress ? L’idéal aux yeux d’Ellen !

Chacun est à sa place en interne aussi. « Je suis allergique à l’administration et aux chiffres. Lien et mon oncle me sont d’une aide précieuse sur ce plan.
Lien est mon bras droit. Elle a évolué à mes côtés : d’étudiante jobiste, elle est devenue cogérante. Elle maîtrise parfaitement l’art de la planification, des RH, de la facturation, etc. Quant à mon oncle, il tient les rênes de l’aspect commercial. Il a renforcé le capital et a mis à notre service l’expertise financière qu’il avait acquise chez Danone. Nous rencontrons le comptable tous les trimestres afin de faire le point et de prendre des décisions stratégiques et financières.


Nous avons ainsi décidé de remettre à l’honneur notre collection principale. Les cardigans, bonnets et écharpes que j’ai imaginés à 23 ans plaisent encore à l’heure actuelle. Le succès de ces best-sellers renforce notre croissance. »

Faire confiance aux autres

Ellen a parfaitement conscience qu’elle doit accorder une certaine liberté et une confiance totale à ses partenaires. « J’encourage notre photographe à faire preuve de créativité. Et je lui dis que je crois en lui. Cette marque de confiance lui permet de travailler en toute sérénité et d’arriver à un résultat optimal. »
Enregistrer de meilleurs résultats, sans stress ? L’idéal aux yeux d’Ellen !


Chacun est à sa place en interne aussi. « Je suis allergique à l’administration et aux chiffres. Lien et mon oncle me sont d’une aide précieuse sur ce plan.
Lien est mon bras droit. Elle a évolué à mes côtés : d’étudiante jobiste, elle est devenue cogérante. Elle maîtrise parfaitement l’art de la planification, des RH, de la facturation, etc. Quant à mon oncle, il tient les rênes de l’aspect commercial. Il a renforcé le capital et a mis à notre service l’expertise financière qu’il avait acquise chez Danone. Nous rencontrons le comptable tous les trimestres afin de faire le point et de prendre des décisions stratégiques et financières.
Nous avons ainsi décidé de remettre à l’honneur notre collection principale. Les cardigans, bonnets et écharpes que j’ai imaginés à 23 ans plaisent encore à l’heure actuelle. Le succès de ces best-sellers renforce notre croissance. »

Telenet Business en tant que partenaire

LNKnits repose sur deux piliers : une présence digitale et un internet rapide. « Telenet Business est un partenaire fiable », affirme Ellen. « Notre système de caisse, notre webshop, notre communication et nos réseaux sociaux dépendent totalement de la rapidité et de la stabilité d’internet. Si internet et la communication téléphonique venaient à nous lâcher, l’ensemble de nos activités serait paralysé. Notre boutique d’Anvers a récemment subi une coupure de courant. J’ai alors réalisé à quel point nous dépendions de la technologie. Nous pouvons heureusement parfaitement compter sur Telenet et nous ne rencontrerons jamais ce souci avec notre webshop et notre communication. L’accessibilité est essentielle pour notre business. »

 
 
 
 
Jean Sur Mer logo

LNKnits

LNKnits a été créé en 2011 par Ellen Kegels, alors passionnée de tricot. Ses premiers bonnets, écharpes et cardigans en laine d’alpaga ont d’emblée connu un vif succès. Elle possède aujourd’hui un webshop et sa propre boutique à Anvers. Elle fournit, par ailleurs, 46 points de vente en Belgique, aux Pays-Bas, en Suisse, en Allemagne, en Italie, en Lettonie et aux États-Unis. Ses produits fair-trade et durables sont fabriqués à la main, au Pérou. www.LNKnits.com

Jean Sur Mer logo