L’essor des réseaux sociaux

17 novembre 2022 - 7

 Les réseaux sociaux sont fragmentés en de nombreux canaux et groupes. « Si votre entreprise souhaite toucher son public cible, elle doit trouver le bon canal et communiquer de la bonne manière. Osez expérimenter et trouvez des spécialistes qui peuvent le faire à votre place », conseille Hannes Coudenys de Hurae.

Le canal de demain ? « On nous pose cette question presque tous les jours », explique Hannes Coudenys, directeur de l’agence bruxelloise Hurae. C’est à lui qu’on doit les Ugly Belgian Houses et le « musée » Instagram et TikTok Smile Safari.

 

« C’était encore simple, il n’y a pas si longtemps. Vous aviez le journal, la radio et la télévision. Facebook a ensuite fait son apparition. La plupart des entreprises savaient plus ou moins comment y faire de la publicité. »

 

Mais depuis quelques années, les autres canaux défilent : Instagram, Snapchat, YouTube, TikTok, Discord, Spotify...

 

« Les jeunes en sont friands. Votre entreprise doit suivre le mouvement, surtout si vous ciblez un public de moins de 35 ans. Vous devez répartir votre budget sur tous ces médias. Les campagnes de guérilla sont également toujours possibles, même à l’ère du digital. Envoyez, par exemple, une photo à un groupe de jeunes via AirDrop. Ou offrez-leur un appareil photo jetable, car l’analogique a de nouveau le vent en poupe chez les hipsters. »

Le storytelling est plus important que jamais

« Au final, tout le monde se rend compte qu’il faut s’engager en ligne. Lors des conférences, on entend souvent les gens dire qu’ils n’ont pas de temps à consacrer à Facebook et TikTok. Pourtant, ils assistent à la conférence… Sans doute parce qu’ils estiment en avoir besoin pour atteindre de nouvelles personnes. Il faut y accorder du temps. En parallèle, je recommande toujours de ne faire que ce qui vous plaît », poursuit Coudenys.

 

« Quelle attitude une entreprise doit-elle adopter ? Elle doit attirer les bons talents et leur faire confiance. »

 

« Certains ont besoin de plus de temps que d’autres pour asseoir leur présence en ligne. J’ai souvent remarqué que ce n’est pas toujours évident, mais qu’ils finissent quand même par adopter le digital. Il faut alors se donner à fond, sans quoi la démarche n’a pas de sens et les clients le remarquent. D’où l’importance d’un récit solide. Le contenu est crucial, qu’il s’agisse de copy ou de vidéos. On ne peut plus en faire abstraction. »

Vous devez transmettre votre message au bon groupe et de la bonne manière. Misez sur l’humour, par exemple.

Hannes Coudenys


La publicité en ligne devient de plus en plus une affaire de spécialistes, explique Coudenys. « Même pour Facebook, vous avez besoin d’experts qui maîtrisent le métier : mettre en place des campagnes, définir des groupes cibles, placer un pixel sur votre site pour créer une connexion et mesurer les clics... Vous n’avez pratiquement pas d’autre choix que d’externaliser ces aspects. »

 

Coudenys lui-même n’est pas encore totalement immergé dans le métavers. « Les Facebook de ce monde essaient de pousser énormément Meta. J’ai moi-même cet attirail, mais je ne m’en sers pas beaucoup. Je me sens trop déconnecté du monde. »

 

Selon Coudenys, les grands acteurs doivent imaginer des solutions pour rompre l’isolement.

 

« Mais je suis convaincu que ce sera un succès. Faites la comparaison avec les codes QR. La crise du coronavirus a été un catalyseur pour les paiements sans contact, par exemple. Avec la réalité virtuelle, tout doit être beaucoup plus fluide. Les appareils doivent être plus rapides. Vous devez pouvoir les faire fonctionner facilement. Je me réjouis de voir quelle solution proposera Apple, qui reste le numéro un des entreprises technologiques. Je constate la même chose pour la technologie vocale. Mon Google Home, par exemple, ne m’est pas très utile. »

Oser expérimenter

Coudenys « déteste » Facebook, mais ne voit pas le plus grand réseau social disparaître de sitôt. « C’est comme l’annuaire téléphonique, qui a eu une sacrée vie. Facebook et LinkedIn permettent d’entrer en contact avec un large public. C’est beaucoup moins le cas avec TikTok, par exemple. Les communautés sont vieilles comme le monde. Les gens veulent interagir entre eux. Sur Facebook, d’innombrables groupes sont toujours bien vivants. Vous pouvez rapidement rassembler des gens autour de certaines niches. »

 

« La puissance du plus grand réseau sera encore utile pendant un certain temps. Et les décideurs en sont conscients. Vous devez transmettre votre message au bon groupe et de la bonne manière. Misez sur l’humour, par exemple. Il faut oser expérimenter pour trouver le ton adéquat. Les réseaux sociaux évoluent vite. Vous devez sans cesse vous recycler. »

Inspiration

Article

La détection rapide est cruciale en cas de cyberattaque
Willem Janssens et Kris Bogaerts, experts en cybersécurité, expliquent comment contrer la cybercriminalité grâce à une bonne prévention et une détection rapide.

Article

De l'idée dans le garage aux caméras minces
SecuriQam Connect : un récit d’entrepreneuriat au cœur de Telenet Business.

Article

Cybersécurité et facteur humain
La cybersécurité fait l’objet d’une attention croissante et de nombreux outils vous permettent de l’améliorer. Mais le facteur humain entre aussi en compte.