C’est l’heure du bilan final !

Le bilan final est l’occasion de revenir sur 2021 en compagnie de 4 entrepreneurs. Découvrez ce qu’Ellen Kegels (LN Knits), Geert Degezelle (Telenet), Erik Luts (KBC) et Ann Gijsens (Impermo) retiendront de l’année écoulée et comment ils envisagent l’avenir.

Quel fut le plus gros défi de 2021 ?

2021 a clairement mis nos 4 interlocuteurs face au défi de la digitalisation. Ils portent néanmoins tous un regard différent sur le fond.

 

Ellen Kegels, de LN Knits, « remercie » en quelque sorte la pandémie. « Elle m’a obligée à entreprendre différemment. Nous avions depuis longtemps un magasin à Anvers, un webshop et un circuit de commerce de gros pour la vente de nos collections aux magasins. Le covid nous a contraints à fermer notre magasin et nous avons dû apprendre à travailler exclusivement en ligne. »

 

Chez KBC, élue « Meilleure banque 2021 » par guide-epargne.be, le défi est aussi venu de la digitalisation. « Il n’a pas été simple de mener le lancement de notre assistante digitale Kate à bon terme en pleine pandémie de covid, une période riche en bouleversements. Sur le plan technologique, d’une part, car de nombreux composants entrent en jeu : le cloud, l’analyse de données, le traitement automatique du langage naturel…

Mais aussi au niveau conceptuel : ce qui se passe aujourd’hui est, en effet, le fruit d’une démarche entamée il y a trois ou quatre ans », explique Erik Luts, CIO de KBC.

Ann Gijsens d’Impermo pointe, elle aussi, des défis essentiellement digitaux : « Impermo a connu une croissance sans précédent ces dernières années. Une croissance encore renforcée par la tendance au "do it yourself" qu’a engendrée le coronavirus. Pour nous, il s’agissait bien sûr d’un problème de luxe qui nous a mis face à nos propres limites à différents niveaux. Le principal défi était digital : nous nous sommes rendu compte que notre plateforme en ligne n’était pas parée pour l’avenir, en dépit des nombreuses mises à jour du webshop. »

 

Geert Degezelle, EVP chez Telenet Business, relève 2 défis : « Le premier, c’est le travail hybride. Tout le monde est subitement revenu au bureau, bien que de manière sélective. Tous les collaborateurs s’étaient habitués à la communication et aux réunions en ligne. À partir d’octobre, nous avons retravaillé deux jours par semaine au bureau. Nous avons donc été amenés à organiser des réunions rassemblant des collaborateurs présents au bureau et des télétravailleurs. »

« J’ai aussi repris le rôle de Martine Tempels en septembre : un deuxième défi. Je fais donc désormais partie de la direction de Telenet. Une sacrée responsabilité ! Mais aussi une aventure très inspirante ! »

Ellen Kegels

Fondatrice de LN Knits

« Les entrepreneurs, quelle que soit l’envergure de leur entreprise, doivent pouvoir rester à l’écoute d’eux-mêmes. »

Que retiendrez-vous de 2021 pour aborder 2022 ?

À en croire les 4 interviews, 2021 a aussi apporté du positif. L’aspect humain de l’entrepreneuriat est chaque fois mis en avant.

 

Ellen, de LN Knits, a découvert la valeur du coaching. « Quand mes travailleurs fixes sont partis, j’ai aussi perdu ma confiance en moi. J’ai demandé l’aide d’un coach, ce qui m’a permis de regagner confiance en moi et d’être un meilleur employeur. Je ne pourrais plus me passer du coaching. Je compte continuer à me faire aider par un coach professionnel en 2022, afin de canaliser mes incertitudes et transmettre efficacement mes messages. »

 

La digitalisation va de pair avec le contact personnel chez KBC. « Je retiendrai, quoi qu’il arrive, l’importance du contact personnel. Je souhaite que nous y restions attentifs, que nous soyons là les uns pour les autres quand cela s’avère nécessaire. KBC doit être un acteur solide sur le plan digital, mais doit aussi entretenir des contacts personnels avec ses clients. La digitalisation et l’interaction humaine sont tout à fait complémentaires. »

 

Du côté d’Impermo, on retiendra surtout l’enthousiasme des collaborateurs et leur solidarité. Deux points sur lesquels l’entreprise comptera encore en 2022. « En tant que CEO, je suis fière de l’enthousiasme et de la bienveillance dont tous nos collègues ont fait preuve en cette période particulière. Je leur en suis surtout extrêmement reconnaissante. Il faut voir à quel point la solidarité instaurée au sein de notre entreprise familiale perdure malgré les fermetures temporaires obligatoires de magasins et le chômage économique auquel nous avons dû faire face l’année dernière. C’est admirable ! »

 

 

C’est aussi du côté des collaborateurs que Geert Degezelle a trouvé beaucoup de positif en cette première année chez Telenet. « J’apprécie l’ambiance et les bonnes ondes. L’incroyable dynamisme de Telenet. Le fun. L’ambiance est très authentique. De l’extérieur, je me disais déjà que ce serait comme ça, mais la réalité dépasse toutes mes attentes. Bien que mon intégration se soit entièrement faite virtuellement, j’ai ressenti l’ambiance unique qui règne chez Telenet. C’est encore différent au bureau. J’espère que ça continuera comme ça en 2022, car c’est génial ! »

Erik Luts

CIO de KBC

« Le coronavirus a levé les réticences de nombreux consommateurs vis-à-vis des services digitaux. »

Que souhaitez-vous aux autres entrepreneurs pour 2022 

Ellen leur souhaite avant tout de pouvoir rester à l’écoute d’eux-mêmes. « Cela a beau paraître un peu nébuleux, mais il ne faut jamais cesser de se remettre en question. Comment vous sentez-vous au sein de votre entreprise ? Êtes-vous heureux ou stressé ? Pour quelles raisons ? Chercher des réponses aura un impact positif sur la manière dont vous vous positionnez dans votre entreprise. Je m’efforce de faire comprendre à mes jeunes collègues qu’il n’est pas interdit de faire des erreurs. »

 

Erik, de KBC, souhaite surtout la réussite aux entrepreneurs. « Toute personne qui s’implique mérite la réussite. Le coronavirus a contrecarré de nombreux projets, et c’est triste, en particulier pour les entrepreneurs qui ont fondé leur entreprise. C’est une lourde responsabilité, souvent sous-estimée. »

 

Ann, d’Impermo, souhaite que 2022 apporte de la stabilité aux entrepreneurs. « L’imprévisibilité de ces deux dernières années a dopé l’innovation, mais elle a aussi posé des problèmes à de nombreuses entreprises. La nécessité de revoir le planning chaque semaine en raison de la pandémie, les décisions gouvernementales et les autres rebondissements ont engendré des frais supplémentaires, des problèmes logistiques, des investissements perdus… Un peu de stabilité ferait du bien après cette période de turbulences. »

 

Geert Degezelle espère surtout que les entrepreneurs auront l’occasion et la possibilité de pouvoir entreprendre. « Remettez votre modèle en question et examinez les possibilités. Bref, faites preuve "d’audace digitale", comme nous appelons ça chez nous. Réfléchissez à ce qui pourrait constituer une avancée digitale pour vous et pour vos activités. Et associez-vous à un partenaire solide dans cet univers numérique. »

Ann Gijsens

CEO d’Impermo

« En tant que CEO, je suis fière de l’enthousiasme et de la bienveillance dont tous nos collègues ont fait preuve en cette période particulière. Je leur en suis surtout extrêmement reconnaissante. »

Quelle (ou qui) a été votre source d’inspiration durant l’année écoulée ?

Ellen s’est avant tout inspirée des entrepreneurs qui cèdent une partie de leurs recettes à une bonne cause. Et elle recommande la démarche aux autres. « Nous donnons un travail honnête à 350 femmes au Pérou et nous avons associé notre pop-up store à un refuge pour sans-abri à Anvers. Un peu d’argent suffit pour faire une grande différence. Nous devrions nous montrer un peu plus chaleureux et aimants les uns envers les autres. »

 

Pour Erik, la société s’est engagée dans deux directions, mais il s’est avant tout inspiré des gens intrinsèquement motivés. « Là où certaines personnes ont choisi de se lamenter, beaucoup d’autres se sont transcendées. Dans le secteur des soins, bien évidemment, mais aussi dans celui de l’enseignement. Autant de gens animés par une motivation intrinsèque, qui travaillent souvent dans des conditions ingrates, ce qui requiert énormément de courage et de persévérance. Ce message vaut aussi pour moi : il faut s’estimer heureux et ne pas se plaindre trop vite. »

 

Le monde sportif peut aussi être une source d’inspiration. C’est le cas pour Ann. « Les Red Lions, notre équipe nationale masculine de hockey, sont la preuve vivante que la professionnalisation de l’encadrement, l’esprit d’équipe et le travail acharné débouchent sur d’incroyables performances. Une structure très professionnelle s’est mise en place en relativement peu de temps ; une structure qui permet aux joueurs et au staff de fonctionner de manière optimale. C’est impressionnant ! »

 

Geert ne doit pas réfléchir longtemps à la question. Il répond par un nom : Martine Tempels. « J’ai commencé chez Telenet sous ses ordres. Martine est une femme d’affaires qui a de la poigne, mais c’est aussi une personne chaleureuse, aimable et charismatique, qui a un impact incroyable sur les équipes. Elle voit toujours le positif. »

Geert Degezelle

EVP de Telenet Business

« Remettez votre modèle en question et examinez les possibilités. Bref, faites preuve "d’audace digitale", comme nous appelons ça chez nous. »

Inspiratie

Article
Interview de Kris Legroe, spécialiste RH
Kris Legroe, responsable RH chez Telenet, explique comment aborder au mieux le travail hybride et les défis afférents.
Article
HSLB deploie un outil de collaboration
La concertation avec les collègues allemands n’a jamais été aussi simple ! Teams réunit tout ce dont une entreprise moderne a besoin dans l’environnement Microsoft Office habituel.
Article
Nouvelles façons de travailler, nouveaux défis en matière de sécurité
Comment une entreprise peut-elle faire face aux risques accrus en matière de sécurité qui vont de pair avec le travail agile et hybride ? « De policier à conseiller/guide : l'équipe de sécurité doit se réinventer. »